John Cristow

"Le Vallon", d'Agatha Christie

Le mystère s'empare de la demeure de campagne de Sir Henry Angkatell, ancien vice-gouverneur des Indes. Le Dr John Cristow (Georges Renou) - l'un des invités du week end - vient d'etre assassiné...

Bien plus qu’une simple pièce policière, c’est un portrait savoureux d’une dynastie en perdition que propose, plus perverse qu’à son habitude, la maîtresse du suspense. Une dynastie - le monde d'avant - dont les restes dérivent joyeusement tout au long d'un texte que la romancière considérait comme son favori, et qui fait écho à l'un des épisodes les plus intriguants de sa propre biographie (voir ci-dessous). "Le Vallon" est d’ailleurs la première adaptation dramatique qu’elle fît elle-même à partir de l’un de ses romans.

Extrait du dossier de presse
Une production de la Compagnie Des Deux Masques.
Nouvelle traduction, adaptation et mise en scène de Bernard Novet

Traduction

Henrietta

Henrietta (Stéphanie Janin)

  • La nouvelle traduction de la pièce est signée Bernard Novet. Elle se base sur l'original anglais, avec quelques inspirations et  emprunts à l'adaptation de Simone Benmussa. Cette dernière avait choisi de réintroduire Poirot dans sa propre adaptation. (cf. "Poirot ou pas !" ci-contre). Celle de Bernard Novet fait l'impasse sur l'inénarrable détective belge, et serre de près le texte de Dame Christie.
Le texte du "Vallon"

Extraits vidéo, cf. ci-contre

Poirot... ou pas !

Colquhoun

Lord Henry (Samuel Ebinger), le détective Colquhoun (Jean-Christophe Pezerat), et le sergent Penny (Christian Gaillard, au fond)

Le succulent mais encombrant personnage d'Hercule Poirot est bien sûr le héros du roman ("The Hollow", 1946) d'Agatha Christie. Lors de la dramatisation de son texte, elle choisit de pourtant de le retirer de la pièce : "il a entièrement ruiné le roman !", glissera-t-elle plus tard...

Dont acte, Poirot restera absent de la version de Bernard Novet.

"Le Vallon" sur Wikipedia

Coïncidences

  • En décembre 1926, très affectée par la mort de sa mère et l'infidélité de son premier mari, Agatha Christie disparaît pendant une dizaine de jours avant d'être retrouvée dans un hôtel où elle séjourne sous le nom de... la maîtresse de son mari. La presse, divisée sur les raisons de cette disparition, n'écarte pas l'idée d'un coup médiatique.
  • Coïncidence, le lecteur de l'autobiographie de la grande "Dame" du crime, comprenant mieux le drame qui se joue alors dans sa vie, retrouve soudain des traces de ces moments de souffrance et de désillusion dans les mots de la femme de John Cristow, la victime du "Vallon", elle aussi abandonnée par son mari...
  • La vie transpire-t-elle dans l'oeuvre ? Quoi qu'il en soit, comme l'écrit Michel Houllebecq : "Le Vallon est un livre émouvant et étrange ; on est comme devant les eaux profondes et qui bougent..."

Vidéo

Extraits de la transposition vidéo du spectacle.
travail
"Colquhoun et Henrietta"
"Près du feu"
 

Photos

« Je savais que le temps
était trop beau pour durer… »
Lady Lucy Angkatell
LadyAngkatell